CONFISERIES ET SNACKS

LignSchubert pour l’emballage de biscuits dans les formats les plus divers

L’installation TLM emballe des madeleines, biscuits et d’autres pâtisseries dans des boîtes en carton et en métal.

TLM-Anlage mit sechs Zufuhrbändern, auf denen unterschiedliche Produkte zugeführt werden.

Des robots pick and place déposent les emballages sur les Transmoduls.

Ein Pick-and-Place-Roboter nimmt eine Metalldose auf und setzt sie auf das Transmodul. Die Formatplatten der Transmodule sind so ausgeführt, dass alle 10 Dosenformate auf ein und derselben Formatplatte transportiert werden können, unabhängig von ihrer Geo

Les couvercles sont placés sur les boîtes en métal par des pièces de format imprimées en 3D.

Für den sicheren Sitz der Dosendeckel kommen 3D-gedruckte Formatteile zum Einsatz, mit denen der Deckel in schräger Position auf die Dose gesetzt und anschließend verschlossen wird.

EXIGENCE

Bijou mise sur une ligne de conditionnement d’assortiments automatisée de Schubert.

Des produits modernes et ludiques, inspirés des tendances actuelles, mais sans oublier l’origine et la tradition. Voilà comment se définit le caractère de la maison Madeleines Bijou : depuis 1845, l’entreprise familiale française fabrique les madeleines qui lui ont donné son nom. Alors que les petits gâteaux sous la forme de la mascotte Mady sont devenus l’ambassadeur de la marque Bijou, la gamme ne cesse de croître – et la production avec elle. Pour sa vaste gamme d’assortiments, Bijou avait cependant besoin d’une machine d’emballage flexible et automatisée.

En 1990, les premières lignes automatisées ont été installées au siège social, situé dans l’actuelle région Nouvelle-Aquitaine. Neuf ans plus tard, le site a déjà dû être agrandi pour tripler sa surface. Gerhard Schubert GmbH a accompagné très tôt l’introduction de processus d’emballage automatisés : depuis plus de 20 ans, de nombreux délices de Bijou sont emballés sur des installations de l’entreprise familiale de Crailsheim. Afin d’améliorer encore les performances du site, Jean-Philippe Dubois, directeur général de Bijou, a demandé la réalisation automatisée d’un grand nombre d’assortiments différents et de formats de boîtes en métal spéciales pour ses madeleines, petits gâteaux, biscuits et cigarettes. Le défi de ce projet consistait à créer une ligne de production automatisée efficiente à partir d’une situation actuelle d’emballage manuel.

SOLUTION

Machine d’emballage pour biscuits variés avec ordre et système

Schubert a développé pour la pâtisserie-biscuiterie traditionnelle une ligne d’emballage automatisée qui emballe des madeleines, des gaufrettes, des petits gâteaux et des biscuits conditionnés individuellement sous sachets flow-pack dans différentes boîtes en métal et en carton prêtes à la vente. L’installation dotée de six tapis d’alimentation combine donc sur une même ligne une ligne de conditionnement d’assortiments pour boîtes en carton et une pour boîtes en métal. Douze formats différents peuvent être actuellement réalisés : deux tailles de boîtes en carton et dix tailles de boîtes en métal (rondes et rectangulaires). Point fort particulier : les découpes en carton spécialement mises au point à cet effet présentent toujours le même contour et les mêmes calages malgré la diversité des formats. D’autres formats seront également réalisables à l’avenir sur l’installation Schubert.

Le Transmodul développé par Schubert relie toutes les étapes du processus sans interruption. Il achemine les emballages vers les robots pick and place qui, assistés par des scanners d’images 2D, ramassent chaque produit individuellement et le placent dans les boîtes en métal ou en carton qui leur sont amenées. La plaque de format du Transmodul est très flexible : elle peut transporter les 10 formats de boîtes en métal, c’est-à-dire aussi bien les boîtes carrées que les boîtes rondes.

Pour assurer le bon positionnement des couvercles des boîtes en métal, l’outil du robot de fermeture est doté de pièces de format imprimées en 3D qui permettent de placer le couvercle en position inclinée sur la boîte, puis de fermer celle-ci.

APERÇU

  • Ligne de conditionnement d’assortiments automatisée
  • Impression 3D pour la fabrication de l’outil
  • Développement d’emballages par Schubert

PAROLES D’EXPÉRIENCE

« La collaboration s’est déroulée sous un angle très familier. L’entreprise familiale française Madeleine Bijou fait confiance depuis de nombreuses années à la technologie et à l’expertise de Schubert. Le directeur général est un inconditionnel de nos Transmoduls. »

DÉTAILS TECHNIQUES

Packstraße bestehend aus sechs Teilmaschinen

Les petits gâteaux et biscuits arrivent non triés et non alignés sur six tapis différents à la ligne de conditionnement d’assortiments. Chacune des six stations est affectée à un produit et dispose de son propre scanner 2D qui permet de vérifier l’orientation des biscuits ou sachets flow-pack individuels : si un logo imprimé sur le sachet flow-pack est dirigé vers le bas ou si le produit est placé à l’envers, il est orienté correctement à l’aide d’une station de retournement.

Parallèlement, de l’autre côté de la ligne de conditionnement d’assortiments, des découpes carton sont prélevées dans un magasin à une voie par une combinaison de robots F3 et F2 et mises en forme. Bien que les boîtes soient de formats différents, elles présentent toutes la même surface de base – ce qui simplifie la manipulation. De plus, les emballages sont dotés d’un intérieur astucieux : des calages livrés sous forme de découpes à plat, comme les découpes de boîtes, qui sont mis en forme et pliés par des robots. Ils ont été développés dans le cadre d’une collaboration entre le département Développement des emballages de Schubert et le fabricant de carton de Bijou.

Trois boîtes sont placées à la fois sur un Transmodul. Le robot de transport de Schubert, doté d’une alimentation en énergie par induction, relie toutes les étapes du processus sans interruption. Particularité du Transmodul fourni à Bijou : les unités ont été conçues de manière à pouvoir accueillir dix formats différents de boîtes en métal, quelle que soit la forme de leur surface de base, ronde, rectangulaire ou carrée. Il est ainsi possible de couvrir toute la diversité des boîtes du client avec une seule plaque de format. Un changement d’outillage est uniquement nécessaire en cas de changement de format entre boîtes en métal et boîtes en carton : deux personnes changent les plaques de format et les préhenseurs, puis placent les découpes à plat des calages dans la machine pour l’emballage des biscuits et petits gâteaux dans des boîtes en carton.

Pendant l’acheminement des boîtes en métal, un scanner 2D et un robot F4 veillent continuellement à ce que les boîtes en métal soient placées avec l’orientation correcte sur le Transmodul. Avant le remplissage, le couvercle des boîtes en métal est ouvert. Six robots pick and place à quatre axes de la solution modulaire Schubert ramassent ensuite les produits un à un sur la bande du scanner et remplissent directement les boîtes en métal ou en carton amenées. Ensuite, les emballages sont collés ou fermés. Les couvercles séparés sont alors placés en position inclinée sur la boîte, puis fermés. Lors de cette étape, des pièces de format imprimées en 3D sont utilisées sur l’outil de robot. Les couvercles attenants sont rabattus en conséquence.

CADENCE GLOBALE
  • Cadence allant jusqu’à 360 produits par minute
  • 12 formats différents : 2 tailles de boîtes en carton, 10 tailles de boîtes en métal
  • Assortiments contenant jusqu’à 6 produits différents
  • Mise en œuvre du Transmodul