Gerhard Schubert GmbH

Un nouveau bâtiment moderne pour 300 employés

Coup d’envoi du plus grand chantier de l’histoire de l’entreprise Schubert

Crailsheim, avril 2022 –  Il y a deux ans et demi, le tracé de la route nationale entre Crailsheim et Dinkelsbühl a été modifié pour faire place au nouveau bâtiment prévu par le fabricant de machines d’emballage Schubert. Les travaux de construction du plus gros investissement de l’histoire de l’entreprise démarrent maintenant. Pour un montant de 38 millions d’euros, Schubert construit d’ici juin 2023 un nouveau hall d’assemblage final complété par une aile de bureaux.

« Nous sommes heureux qu’une grande entreprise familiale comme Schubert investisse dans ce site et crée de nombreux nouveaux emplois dans notre ville grâce à ce nouveau bâtiment », déclare Jörg Steuler, adjoint au maire de Crailsheim en charge de l’urbanisme. Il y a déjà du mouvement sur le chantier : là où des voitures circulaient sur une route de campagne, il y a trois ans encore, on trouve désormais des palettes de matériaux de construction, des pelleteuses et une grande grue de l’entreprise de construction LEONHARD WEISS. Les travaux de construction du nouveau bâtiment moderne du fabricant de machines d’emballage Schubert ont commencé. Non loin du bâtiment administratif, un bâtiment d’assemblage final supplémentaire avec un immeuble de bureaux adjacent d’une surface totale de plus de 12 000 mètres carrés est en train de voir le jour. Pour ce projet, Schubert investit environ 38 millions d’euros, ce qui en fait le plus gros investissement de l’histoire de l’entreprise.

Un concept architectural innovant pour un travail agile

« L’extension nous permettra d’accueillir 300 employés », explique Peter Schubert, qui, en tant qu’assistant de son père Ralf Schubert, directeur général associé de Schubert, s’implique non seulement dans la construction, mais aussi dans l’organisation technique. En collaboration avec le bureau d’architectes Fessel ainsi que plusieurs planificateurs spécialisés, les exigences d’un environnement de travail moderne ont été mises en œuvre aussi bien dans le hall d’assemblage que dans l’aile réservée aux bureaux. Concrètement, cela signifie que les espaces sont aménagés en fonction des besoins de divers domaines de travail. Un travail agile est rendu possible dans la mesure où les équipes, qui se recomposent sans cesse en fonction des projets, bénéficient d’excellentes conditions de travail. Pour Schubert, il importe avant tout que les employés se sentent bien dans le nouveau bâtiment. « Les pauses déjeuner pourront avoir lieu aussi bien sur la terrasse arborée sur le toit, offrant un vaste panorama sur les champs, que dans les salles de repos aménagées confortablement », explique Ralf Schubert. Des espaces visiteurs sont prévus au rez-de-chaussée, y compris pour l’accueil des clients. Un système flexible de salles de réunion permettra en outre d’organiser dans le nouveau bâtiment des événements pouvant accueillir jusqu’à 140 personnes.

Objectif  : la neutralité climatique d’ici fin 2023

Le thème de la durabilité a également occupé une place centrale dans la planification du nouveau bâtiment. « Nous voulons atteindre la neutralité carbone d’ici fin 2023 dans notre production et notre fabrication ; c’est pourquoi nous allons équiper le bâtiment d’un concept énergétique durable », explique Ralf Schubert. Après que la géothermie déjà installée sur le terrain de l’entreprise n’a plus été autorisée du fait de nouvelles dispositions sur le site, le fabricant de machines d’emballage a opté pour un système de chauffage et refroidissement basé sur la technologie à accumulateur de glace. En outre, une installation photovoltaïque d’une puissance d’environ 400 kilowatts-crête (kWc) sera installée sur le toit du nouveau bâtiment. « L’objectif est d’atteindre la neutralité climatique dans l’exploitation du nouveau hall d’assemblage », poursuit le directeur général.

Le nouveau bâtiment a imposé de modifier le tracé d’une route.

Avant même de pouvoir démarrer la planification de la construction, il a d’abord fallu déplacer la L2218 entre Crailsheim et Dinkelsbühl en 2019. « La demande accrue dont nos machines d’emballage top-loading (TLM) font l’objet et la croissance de notre entreprise nous ont poussés depuis plusieurs années à réfléchir sur la manière d’agrandir nos surfaces d’assemblage », explique Ralf Schubert. L’idée de déplacer la route en bordure du site Schubert, de manière à créer une nouvelle zone de construction, a convaincu la ville de Crailsheim ainsi que la préfecture de Stuttgart. Mais il faudra encore attendre un peu avant la mise en service du hall d’assemblage et du bâtiment de bureaux, lors de la deuxième étape : l’achèvement des travaux est prévu pour juin 2023.